Paiements à l'étranger

Le SdPSP déplore les articles de presse négatifs publiés dans les journaux "De Standaard" et "Het Nieuwsblad" concernant les paiements à l'étranger. Des titres tels que "les plaintes déferlent" sont tendancieux et complètement disproportionnés.

Le SdPSP a au mois d'avril 2014 effectué au total 489.231 paiements dont 8.030 à l'étranger.

La grande majorité sont des paiements à l'intérieur de l'Europe qui ne suscitent aucun problème grâce aux standards bancaires européens. A l'extérieur de l'Europe, il n'existe cependant pas de standards. Le SdPSP n'a pas de contrôle sur l'intervention des banques étrangères intermédiaires qui interviennent dans le processus de paiement. Pour cela, le SdPSP compte sur l'expertise de bpost qui est chargé de l'exécution du paiement.

En janvier 2014, un double incident s'est produit. Le SdPSP a tenté de remplacer les virements papier par des paiements électroniques. Il s'est avéré que cela ne fonctionnait pas pour les paiements à l'étranger en dehors de l'Europe c'est pourquoi, pour ces cas, des virements papiers ont été à nouveau effectués. Cela a entraîné quelques jours de retard.

Le même mois un problème informatique a été signalé au sein de la banque J.P. Morgan qui est chargé des paiements dans la région du Pacifique. Cela a également entraîné un retard.

Au total, 50 plaintes ont été introduites. Actuellement, 12 paiements de pension sont encore problématiques. Le SdPSP a demandé à bpost d' enquêter sur ce problème.

Dans le cas individuel cité dans l'article, le compte du SdPSP a été respectivement débité à la date du

  • 28/01/2014
  • 12/02/2014
  • 12/03/2014

L'intéressé s'est plaint le 31/03/2014 du fait qu'il n'avait pas encore reçu ces pensions. Le 2 avril, le SdPSP et bpost se sont concertés afin de fixer une procédure d'enquête. Le 3 avril, le SdPSP a demandé par écrit à bpost de démarrer une procédure d'enquête.

Le SdPSP reconnait que chaque paiement problématique est un problème de trop et met tout en œuvre afin de trouver une solution en concertation avec bpost. Mais le SdPSP demande aussi de la nuance. Les 12 cas représentent seulement 0,15% sur 8.030 paiements étrangers et seulement 0,0025% sur le total des paiements effectués.